Le site du CAIRN : Collectif POUR des Alternatives Innovantes à la Rocade Nord de Grenoble


La Rocade sera financée par ses usagers ?

jeudi 29 octobre 2009

Seulement minoritairement : la Rocade Nord serait financée à plus de 2/3 par les contribuables grenoblois ou isérois. Il faudrait monter le péage à 6 € par passage si seuls les usagers devaient payer la Rocade Nord. Mais à ce tarif, il n’y aurait aucune chance pour que le trafic s’y reporte massivement.

cled12rn-piliersFace aux critiques sur les difficultés de financement de la Rocade, plusieurs élus, dont M.Destot, maire de Grenoble et D.Migaud, alors encore président de Grenoble Alpes Métropole, ont esquivé en affirmant : "la Rocade sera payée par ses usagers". Certes, les usagers contribueront modestement par un péage, mais... on est bien loin du compte !

Même sans tenir compte des forts risques de surcoûts liés notamment aux difficultés hydrogéologiques, le montant total annoncé pour la Rocade Nord représenterait :

  • soit plus de 4000 € par foyer fiscal de l’agglomération grenobloise,
  • soit près de 1500 € par foyer fiscal du Département,
  • soit un péage à environ 6 € par passage (aller), avec une concession de 45 ans.

Or, on nous annonçait un péage ne dépassant pas 2 €, car un tarif plus élevé serait dissuasif. C’est ce montant qui est indiqué dans l’appel d’offres de juillet 2009 . Cela ne fait donc qu’au maximum un tiers.

Le Conseil général de l’Isère (CGI) devrait apporter environ 200 M€. Il a annoncé son intention de souscrire un emprunt de ce montant. Pourquoi pas, il peut le faire. Mais ensuite, il faudra bien payer les mensualités pour rembourser l’emprunt !

Or, les recettes du CGI ont baissé depuis le début de la crise économique (moins de recettes liées à la taxe professionnelle et aux droits de mutation), alors que ses charges sont en hausse, notamment dans le domaine social (personnes âgées, insertion). Alors, l’emprunt, comment le remboursera-t-on ?

La ville de Grenoble et la Métro devraient elles aussi apporter 200 M€ chacune. Mais la Métro est déjà endettée, elle pourra difficilement souscrire un autre emprunt important, et elle n’a pas encore inscrit dans ses prévisions d’investissement les 200 M€ de la Rocade. Quant au Maire de Grenoble, il a laissé entendre que les 50 M€ que sa commune pourrait envisager d’engager dans ce projet seraient essentiellement une contribution sous forme d’aménagements urbains accompagnant la Rocade Nord.

Enfin, de plus en plus fort : le dossier de l’enquête publique propose un péage à 1 €, soit à peine de quoi couvrir 1/6 du coût ! Et il est écrit dans l’appel d’offres publié en juillet 2009 pour la construction et l’exploitation de la Rocade :

Le niveau moyen du péage du péage devra être incitatif pour les différentes catégories d’usagers. Le manque à gagner en résultant pour le consessionnaire donnera lieu à une compensation financière de la part du Département.

Il est donc totalement faux de prétendre que le projet de Rocade Nord sera financé par les seuls usagers automobilistes, et sera indolore pour les autres infrastructures de transport et/ou pour les contribuables.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette