Le site du CAIRN : Collectif POUR des Alternatives Innovantes à la Rocade Nord de Grenoble


Communes s’opposant au projet de rocade nord

vendredi 19 décembre 2008


En octobre 2008, les communes de St Martin le Vinoux et St Egrève se sont opposées aux délibérations du Conseil général puis du SMTC retardant la réalisation du tram E à la date d’ouverture de la Rocade nord. banderoleSMV

PDF - 173.3 ko
Délibération du Conseil municipal de La Tronche.
17 novembre 2008. PDF 173 ko.

Le Conseil municipal de La Tronche a voté à l’unanimité, le 17 novembre 2008, une délibération s’opposant au projet de Rocade nord du Conseil général de l’Isère. Vous pouvez télécharger ce texte ci-contre.

Les représentants de St Martin le Vinoux, St Egrève et La Tronche ont également pris position contre la délibération de la Métro en faveur du projet de Rocade nord le 19 décembre 2008.

Lors de cette réunion du Conseil communautaire, le maire de Poisat, vice-président Environnement de Grenoble Alpes Métropole, a expliqué les raisons qui ont conduit son conseil municipal à prendre lui aussi position contre le projet de Rocade nord (seulement 2 conseillers municipaux de Poisat ont voté pour !) : ce projet ne répond pas aux problèmes de l’agglomération, il est d’ores et déjà dépassé, et contre-productif. Rien à voir avec le syndrôme "la rocade, oui, mais pas chez moi" puisque Poisat est riveraine de la rocade Sud...

Un nombre croissant d’élus, y compris dans des communes non directement impactées par le tracé, expriment leur opposition ou leurs réserves quant à ce projet de Rocade nord. Les maires de Fontaine, et Sassenage, ainsi que l’adjoint aux transports de Meylan (également conseiller général du canton ) ont publiquement exprimé lors des réunions publiques leur avis défavorable sur le bien-fondé de ce projet, la pertinence du tracé retenu par le Conseil général, ou le rapport qualité/prix désastreux de ce projet.

Le maire de St Martin d’Hères a également fait part de son opposition à ce que la Métro finance la Rocade nord, car il estime le coût de 580 millions annoncé par le Conseil général absolument pas crédible.

Les communes de Saint Martin le Vinoux et de La Tronche ont engagé conjointement un recours juridique contre l’arrêté de mise à l’étude de la Rocade nord par le Conseil général. [1]

banderoleLT

Notes

[1] Le 28 juin 2010, les 2 maires ont reçu la notification du jugement : le Tribunal Administratif leur donne raison, et estime que le Conseil général de l’Isère a outrepassé ses compétences en gelant un périmètre trop étendu pour le projet de Rocade Nord.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette