Le site du CAIRN : Collectif POUR des Alternatives Innovantes à la Rocade Nord de Grenoble


Des alternatives existent ! Petit aperçu en bref

dimanche 16 novembre 2008


L’agglomération de Grenoble a des atouts précieux :

  • La géographie, qui concentre la pollution, a aussi limité l’étalement urbain : la population est majoritairement dans les 3 "fonds de vallée" du Y grenoblois.
  • Les 3 vallées sont équipées de voies ferrées. Près de 80% des habitants de la région grenobloise résident à moins de 1/4 h d’une gare en service ou pouvant être réactivée !
  • Le centre de l’agglomération est dense et plat, propice aux déplacements à vélo.
  • Grenoble est une des premières villes françaises à avoir ré-introduit le tram, et dispose d’un réseau de transports urbains d’assez bonne qualité.
  • La population est dynamique, réceptive aux évolutions de l’offre : cf succès des plans de déplacements d’entreprise.

Ces particularités rendent les alternatives train, tram-train, train+vélo très compétitives pour remplacer une partie significative des trajets en voiture. Nous demandons à nos élus grenoblois et isérois de saisir cette chance !

En résumé, voici quelques-uns des principales propositions, listées sans chercher à les ordonner. Cette liste n’est pas complète, consultez les documents de l’article "Nos propositions" pour plus de précisions.

  • réaliser rapidement la ligne de tram E Le Fontanil - Meylan à court terme, puis Moirans - Crolles - Brignoud à moyen terme
  • prolonger le tram D en ligne de rocade Pont de Claix - Meylan
  • doubler les voies SNCF sur le tronc commun Grenoble - Moirans
  • achever l’électrification de la ligne SNCF Grenoble-Chambéry
  • améliorer la vitesse commerciale : priorité des TC aux feux, accessibilité des arrêts, renoncer à la montée obligatoire par l’avant
  • simplifier la billétique avec des titres de transports combinés TAG, trains régionaux TER, autocars Trans’isère, Métro Vélo (en cours)
  • réintroduire le trolleybus, en commençant par les lignes 31 et 32, déjà équipées sur une grande partie de leur trajet. Les trolleybus sont moins polluants et plus performants que les bus à moteur thermique
  • desserte tram ou tram-train, de la branche sud du Y, en correspondance avec le tram A à Pont de Claix
  • multiplier les plans de déplacements d’entreprise (PDE)
  • créer un service de type "Agence de mobilité" pour conseiller les usagers
  • augmenter massivement la capacité de stationnement vélo sécurisé dans les gares, et poursuite de l’installation d’arceaux à vélos
  • créer des passerelles piétons cycles pour franchir les coupures urbaines que sont l’Isère, le Drac + A480, et la rocade sud (exemples : La Tronche - Ile Verte, Fontaine - Polygône, Gières - Meylan,...)
  • généraliser les double-sens cyclables (en cours à Grenoble) et les Zones 30 en-dehors des artères traversantes
  • améliorer l’entretien du réseau cyclable, faciliter l’entretien des vélos
  • et... renoncer au projet de rocade nord, évidemment.

C’est ambitieux, mais pas irréaliste. Certaines de ces propositions sont incluses dans le PDU actuel D’autres sont déjà opérationelles à Strasbourg, Mulhouse, Nantes, Annecy, Chambéry, Toulouse, Montpellier ou Angers... villes qui n’ont pas toutes une Rocade complète !

Si on économise le coût de la rocade nord, ces projets pourront aboutir bien plus rapidement que dans un scénario avec rocade. Ou inversement, plus lentement s’il faut réserver de gros moyens à la réalisation de la Rocade Nord...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette