Le site du CAIRN : Collectif POUR des Alternatives Innovantes à la Rocade Nord de Grenoble


Alternatives : la Rocade Nord est indispensable ?

mercredi 12 novembre 2008


Non, elle n’est pas indispensable. La preuve ?

Depuis le début du Plan de déplacements urbains (PDU) grenoblois, sous l’autorité du SMTC (syndicat mixte des transports en commun), il y a eu des développements significatifs, dont plusieurs aux dépens de l’espace accordé à la voiture :

  • tram C
  • couloir bus et priorité aux feux pour plusieurs lignes de bus, dont la 1
  • lignes express Trans’isère , et déclassement de l’A48 pour transformer une bande d’arrêt d’urgence en couloirs bus
  • cadencement des trains régionaux
  • augmentation de capacité de Métro Vélo et plusieurs créations d’itinéraires cyclables
  • multiplication des Plans de déplacements d’entreprises (PDE, ou PDA pour les administrations)

Résultat : le trafic voiture a diminué, non seulement en part modale, mais en nombre. Et la fréquentation des transports en commun (TC) et les déplacements à vélo sont en nette croissance :

  • croissance supérieure à 10% par an de la fréquentation des trains régionaux TER
  • +5% de déplacements par an sur le réseau TAG
  • +50% de vélos entre 2002 et 2007
  • +30% de passagers pour la ligne 1 dans les mois qui ont suivi sa redynamisation
  • passage de 18’000 voyages/jour dans les bus 5 à 36’000 voyages/jour dans le tram C
  • 25’000 véhicules par jour de moins sur les Grands Boulevards, et il n’est pas possible, comme on l’a entendu dire dans les réunions publiques du Conseil général, qu’ils se soient majoritairement reportés sur les quais et la Rocade Sud

Nous apprécions et saluons cette réussite des efforts conjugués de la Métro , du Conseil général et de la Région. Des associations et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) y ont aussi contribué.

Continuons dans cette voie !
Ne contrarions pas cette tendance :
la Rocade Nord ferait perdre 8000 déplacements/jour aux TC.

La Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble , activement impliquée dans l’essaimage des Plans de déplacement d’entreprise (PDE), constate dans son bilan "Observatoire des PDE" en 2007 : dans la centaine d’entreprises qui ont mis en œuvre un PDE, la part de la voiture a rapidement baissé de 15%. Ces résultats laissent imaginer l’impact qu’aurait une telle action à l’échelle de l’agglomération .

Eh oui : avec 15% de voitures en moins, aucun besoin de nouvelles voiries !

cled12_elixir


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette