Le site du CAIRN : Collectif POUR des Alternatives Innovantes à la Rocade Nord de Grenoble


Trafic induit : la Rocade Nord ne générera pas de trafic supplémentaire ?

mercredi 12 novembre 2008


Bien sûr que si. La Rocade Nord générera du trafic supplémentaire, et rapidement...

Les études de trafic de l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise (AURG), que le rapport Hersant qualifie de fiables, montrent que la rocade nord ferait augmenter le nombre de déplacements et de kilomètres parcourus en voiture aux dépens des transports en commun.

Cet effet est extrêmement classique et reproductible, il est mentionné dans les ouvrages de référence du ministère de l’Equipement (CERTU). La rocade nord pourrait, par exemple, inciter des gens qui travaillent dans le Grésivaudan à aller habiter dans le Voironnais.

Le trafic induit estimé par l’AURG n’est pas négligeable : jusqu’à +40% sur le nord de l’A480, et jusqu’à +24% à l’est (RD1090 et rocade vers Meylan) pour le trafic en heure de pointe.

Le projet de rocade nord imposerait l’élargissement à 2x3 voies de l’A480 pour limiter l’accroissement des bouchons. L’élargissement de l’A480 est du ressort de l’Etat. Il n’est pas impossible, suite à la crise financière ou au vote de la "loi Grenelle 1" , que l’Etat y renonce, comme il a abandonné les projets de contournement autoroutier de Bordeaux et Toulouse.

Ils l’ont dit !

- la Métro, consciente que de nouvelles voiries augmenteraient le transit dans l’agglomération au lieu de renforcer sa politique en faveur des modes alternatifs , s’était prononcée le 12 octobre 2007 contre l’élargissement de l’A480 à 2x3 voies.

- André Vallini a admis publiquement lors d’un débat au Conseil général que si l’Etat renonçait à élargir l’A480 à 2x3 voies, cela remettrait en cause le projet de rocade nord.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette